carburants présents et futurs pour nos anciennes

Discutez de tout ici, sauf de mécanique :)
Attention, les sujets non visités depuis plus d'un an seront effacés automatiquement.
Migoo

Re: carburants présents et futurs pour nos anciennes

Messagepar Migoo » mer. 05 févr. 2020, 07:57

sur l'hydrogène
https://www.google.com/amp/s/www.largus ... 80398.html
a priori se posent deux problèmes, sa production, qui semble consommer énormément d'énergie, pour le moment fossiles, son stockage, qui demande des cuves très haute pression.
Il semblerait que pour le moment ces deux écueils ne soient pas résolus et ne le rendent "vert" qu'à l'utilisation, sans equilibrer le trio infernal fabrication, utilisation, recyclage....

Avatar du membre
Bastoun le sudiste
1000+ msg
1000+ msg
Messages : 1206
Enregistré le : jeu. 02 mars 2017, 23:28
type de landcruiser : BJ 43
ville : Abriès
pays : france
mon job : A mon compte
Localisation : Abriès - Reims

Messagepar Bastoun le sudiste » mer. 05 févr. 2020, 09:03

Objectif 1million de véhicules à hydrogène en 2030 pour la Californie et l’Inde et la Chine investissent des milliards dans des plans de de développement de l’hydrogène.
Ce serait peut-être bien de se pencher sur le sujet, et les avis sont nuancés selon les sources.
Quant à l’Argus qui se vante de dire la même chose depuis 25 ans... Il y a 25 ans on nous expliquait que le Diesel était le carburant le moins polluant...

https://www.lesechos.fr/idees-debats/sc ... ue-1138081

En attendant le marché du neuf continue de se casser la figure, et franchement vu les incertitudes et les politiques punitives, il le serait à moins, les gens ne sont pas complètement bouchés...

Le neuf ne représente plus que 45% des immatriculations et cela représente 3% des Français contre 7% il y a 30 ans !


https://www.lemonde.fr/m-styles/article ... _0=1561598

Avatar du membre
AJMA11
1000+ msg
1000+ msg
Messages : 1848
Enregistré le : jeu. 21 nov. 2013, 15:22
type de landcruiser : BJ 40 1976
ville : Carcassonne
pays : france
mon job : retraité

Messagepar AJMA11 » mer. 05 févr. 2020, 09:18

on peut déjà retenir de cet article :

les véhicules à pile à combustible sont actuellement beaucoup trop chers mais c'est principalement lié à leur diffusion encore très confidentielle

on sait déjà produire de l'hydrogène "vert" par électrolyse même si cette production est encore minoritaire, reste à améliorer le process, ce qui se fera certainement si les investissements dans la recherche sont suffisants et partant les débouchés potentiels...

critiquer le fait que l'électricité consommée par le process de fabrication de l'hydrogène n'est pas une électricité "verte" s'applique tout autant à l'électricité utilisée pour la recharge des véhicules électriques à batterie, donc match nul

ce serait effectivement déjà une bonne chose de commencer par imposer la pile à combustible aux véhicules utilitaires, notamment les poids lourds (et sans oublier les très nombreux cargos, porte conteneurs et paquebots qui ont déjà des moteurs électriques mais alimentés par des alternateurs entrainés par des moteurs diesel... comble de bêtise ?), d'autant que vu leur prix élevé, le surcout de la pile à combustible serait moins sensible que pour un véhicule léger (le Belge Van Hool produit déjà des véhicules lourds à pile à combustible...)

reste effectivement à résoudre le problème des stations et de leur approvisionnement, dans ce domaine c'est aux pétroliers de jouer, mais leur production et commercialisation de carburants pétroliers étant en baisse (fermeture de raffineries), ils auront tout intérêt à produire et distribuer de l'hydrogène pour compenser ou ils seront appelés à disparaitre à long terme (ce serait étonnant qu'ils envisagent cet avenir...)

on verra bien déjà dans une dizaine d'années comment tout cela aura évolué et quelles seront les perspectives...

d'ailleurs rien ne nous dit qu'une nouvelle génération de moteurs thermiques propres et peu gourmands n'auront pas vu le jour (ça fait un moment qu'on parle de moteur thermiques consommant moins de 2 l/100...) , sachant que de toutes façons les véhicules électriques avec ou sans batteries seront totalement inadapté pendant plusieurs décennies à la plupart des pays (pays "pauvres" pas ou peu développés vers lesquels sont envoyés par cargos entiers des véhicules qui ne peuvent plus passer contrôle technique en Europe)...

et avec quel carburant fonctionneront-ils ? huile végétale ? éthanol pur ? GTL ? autres carburants de synthèse +/- "propres" ou "verts"... ?
ces carburants seront-ils utilisables par nos anciennes sans transformation notable ? nous voilà revenus au coeur du sujet
Modifié en dernier par AJMA11 le mer. 05 févr. 2020, 09:24, modifié 1 fois.

Avatar du membre
AJMA11
1000+ msg
1000+ msg
Messages : 1848
Enregistré le : jeu. 21 nov. 2013, 15:22
type de landcruiser : BJ 40 1976
ville : Carcassonne
pays : france
mon job : retraité

Messagepar AJMA11 » mer. 05 févr. 2020, 09:22

Bastoun le sudiste a écrit :Objectif 1million de véhicules à hydrogène en 2030 pour la Californie et l’Inde et la Chine investissent des milliards dans des plans de de développement de l’hydrogène.
Ce serait peut-être bien de se pencher sur le sujet, et les avis sont nuancés selon les sources.


en Europe, dans ce domaine comme dans d'autres, on a tendance à âtre très nombriliste et aveugle à ce qui se passe ailleurs dans le monde alors qu'on représente à peine 5% de la population mondiale (et que cette proportion est appelée à diminuer encore dans le futur...)

à méditer !

Avatar du membre
Bastoun le sudiste
1000+ msg
1000+ msg
Messages : 1206
Enregistré le : jeu. 02 mars 2017, 23:28
type de landcruiser : BJ 43
ville : Abriès
pays : france
mon job : A mon compte
Localisation : Abriès - Reims

Messagepar Bastoun le sudiste » mer. 05 févr. 2020, 10:07

Tout à fait, ça me rappelle dans les années 80/90, dans ma famille on s'étonnait toujours de voir que Peugeot était incapable de propose des pickups 4x4 sur les marché africains, j'avais posé la question au beau-père d'un copain qui avait un job assez bien placé aux ventes, en lui demandant pourquoi il ne proposait pas ce type de véhicule, il m'avait ri au nez... Vous connaissez la suite...

Et effectivement quand on voit les pics de pollution qui ont lieu en été grâce à l'usage forcené de la climatisation, l'été dernier les pics de conso estivales ont pour la première fois en France dépassé les hivernaux, ça va être très marrant de voir des millions d'automobilistes recharger en même temps le 15 août...

Migoo

Messagepar Migoo » mer. 05 févr. 2020, 21:11

Ajma11 tu as très bien resum l'article.
A ce jour l'hydrogène n'est pas encore la meilleure solution.
Dans la réalité il pollue toujours davantage du fait de sa "fabrication".
mais il faut trouver une solution pour passer le cap d'ici a 2030 en réduisant les émissions .
Et aujourd'hui seul l'électrique est suffisamment avancé pour ld permettre.
A minima pour les trajets intra urbains, d'autant qu'il va continuer a évoluer, avec des possibilités de recharge en roulant par exemple ...
A ce jour, comparant le moteur classique, l'électrique et l'hydrogène, fabrication, utilisation et recyclage, le 2d est 3 fois moins polluant que le classique et 2x moins que l'hydrogène.
Aujourd'hui, mais l'hydrogène va creuser l'écart sur son mode de production qui abandonnera de plus en plus les énergies fossiles.

Avatar du membre
AJMA11
1000+ msg
1000+ msg
Messages : 1848
Enregistré le : jeu. 21 nov. 2013, 15:22
type de landcruiser : BJ 40 1976
ville : Carcassonne
pays : france
mon job : retraité

Messagepar AJMA11 » jeu. 06 févr. 2020, 08:38

pour faire le point sur ce que l'on sait déjà des solution actuelles pour les moteurs thermiques d'origine de nos anciennes :

laissons de côté l'électrique que ce soit avec batteries ou pile à combustible
de toutes façons, l'électrification d'une ancienne est réalisable mais ce n'est pas une solution envisageable (c'est mon point de vue à la différence des californiens aisés et de leurs adeptes...)
rappel : un kit d'électrolyse embarqué pour production d'hydrogène dit HHO est commercialisé mais n'utilise l'hydrogène que comme appoint (commercialisation interdite en France depuis le 01/01/2019 et non homologable) voir tout de même ici https://www.hho-plus.com/hho-fr

nos vieux diesel :

ils peuvent très bien rouler avec du B10 et du B30 et pourraient très bien rouler à 100% d'huile végétale si l'administration française ne s'y opposait pas et si ce "carburant" était distribué...
selon ce que j'ai pu lire, techniquement, il faut pouvoir démarrer avec 100% de gasole et utiliser à nouveau du gasole avant arrêt moteur pour nettoyer le circuit et faciliter le démarrage, il existerait (?) un kit réalisant automatiquement ces opérations (encore faudrait-il qu'il soit homologable et commercialisé en France !)

même problématique (distribution et homologation) avec le méthane puisque le kit méthane/diesel existe et est déjà commercialisé par des firmes italiennes (et à défaut de trouver du méthane en station, ou de s'équiper d'un méthaniseur embarqué, si ça marche avec le méthane, ça devrait marcher aussi avec de l'hydrogène puisque l'hydrogène "gris" est produit essentiellement à partir de méthane débarrassé de con carbone),
il est peut-être aussi possible avec ce kit de faire fonctionner un diesel au GPL (et au moins le GPL est distribué en stations)

autre solution le GTL (carburant expérimental de synthèse "propre" pour diésel) auquel seul Schell semble s'intéresser pour le moment et qui n'est (ne sera ?) pas diffusé en France...


nos essence (notamment les FJ):

tous les types de véhicule à essence peuvent depuis longtemps être équipées d'un kit homologué pour rouler au GPL ou en bicarburation, reste le problème du réservoir (encombrant) et la nécessité de débrayer mécaniquement la pompe à injection sur les véhicules à injection mécanique (la pompe doit impérativement être refroidie et lubrifiée par la circulation du carburant... la débrayer n'est pas toujours faisable ou simple)

elles pourraient tout à fait déjà rouler à l'E85 en attendant un problématique E100 un jour (rappel : dans les années 60 & 70, des voitures roulaient déjà avec 100% d'éthanol en compétition) auquel il faudrait peut-être ajouter régulièrement un additif lubrifiant pour éviter une usure mécanique prématurée :

à priori il ne devrait pas y avoir de gros problème avec les essence à injection mécanique à condition de remplacer toutes les durites caoutchouc par des durites compatibles E85 et d'ajuster éventuellement certains réglages (allumage, débit de la pompe & mélange air/carburant)

pour les essence à injection électronique, à cause du calculateur, elles doivent être équipées d'un kit flex fuel homologué (toutefois meme sans le kit, il semble qu'elles puissent tout de même rouler jusqu'à 30% d'éthanol... reste à faire son petit mélange, un peu fastidieux)

pour les essence à carbus, le problème est plus délicat, changer les durites se fait sans problème mais il faut aussi changer les gicleurs (mettre de plus gros) et sutout, les membranes d'origine (carbu et pompe mécanique) ne sont pas compatibles avec l'éthanol... et rien ne dit que les membranes neuves de remplacement le sont... en outre, il semblerait (?) que l'éthanol attaque et dégrade aussi certains alliages (or les carbus sont en alliage...)
pour la pompe à essence mécanique, on peut facilement la remplacer(si ce n'est pas déjà fait) par une pompe électrique moderne compatible éthanol pas très coûteuse, pour la membrane du carbu c'est plus problématique
autre possibilité, remplacer le ou les carbus par un système d'injection électronique (des kits existent déjà- même en France - pour certaines anciennes sinon pour toutes...)

dans tous les cas, il y a un problème commun à toutes nos anciennes (et même modernes) qui ne roulent pas toujours très régulièrement, le SP se décompose déjà au bout de 3 mois au contact du métal et par oxydation (REX : déjà au bout de 15 j par temps chaud et sec, les injecteurs électroniques commencent à être grippés)
    il faudra donc éviter de les stocker plus de 3 mois sans remplir le réservoir à raz bord de E5, de préférence SP98
    il est possible d'ajouter un additif de stockage (voir Restom) qui retarde la décomposition du SP
    il est préférable de "restomer" les réservoirs en métal ce qui a pour effet notable de ralentir sinon de supprimer totalement la décomposition du SP (REX : expérience faite sur 2 de mes essence stockées pendant 5 ans sans tourner, celle dont le réservoir avait été restomé a redémarré sans problème, l'autre pas - pompes à carburant grippées, bouchons de "colle SP" dans les canalisations métalliques, durites caoutchouc fissurées...)
Modifié en dernier par AJMA11 le jeu. 06 févr. 2020, 09:05, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Bastoun le sudiste
1000+ msg
1000+ msg
Messages : 1206
Enregistré le : jeu. 02 mars 2017, 23:28
type de landcruiser : BJ 43
ville : Abriès
pays : france
mon job : A mon compte
Localisation : Abriès - Reims

Messagepar Bastoun le sudiste » jeu. 06 févr. 2020, 09:05

Hyper complet...
J’ignorais complètement cette histoire du sans plomb qui se dégrade aussi vite !
Je croyais que ça ne concernait que les vieilles essences qui ont tourné après les sorties de grange !
C’est super contraignant en effet !
Mais ça ne concerne pas le gasoil du coup ?

Avatar du membre
AJMA11
1000+ msg
1000+ msg
Messages : 1848
Enregistré le : jeu. 21 nov. 2013, 15:22
type de landcruiser : BJ 40 1976
ville : Carcassonne
pays : france
mon job : retraité

Messagepar AJMA11 » jeu. 06 févr. 2020, 09:07

non, ça ne concerne pas le gasole,
mon BJ est lui aussi resté immobilisé 5 ans, réservoir même pas plein, il a redémarré au 1/4 de tour une fois les batteries chargées remises en place...
ceci dit, essence ou gasole, pour une sortie de grange après une ou plusieurs décennies d'immobilisation, il vaut tout de même mieux vidanger et nettoyer le réservoir, les filtres, changer les durites et refaire un plein frais avant de redémarrer...
Modifié en dernier par AJMA11 le jeu. 06 févr. 2020, 09:10, modifié 1 fois.

henri
500+ msg
500+ msg
Messages : 602
Enregistré le : mar. 12 nov. 2013, 07:13
type de landcruiser : BJ46 1982,HJ45 1980
ville : Gezier
pays : france
mon job : retraité

Messagepar henri » jeu. 06 févr. 2020, 09:08

Il est toujours possible de rouler avec un mélange huile végétale gasoil avec moins de 30% d'huile,car dans ce cas l'huile est considérée comme additif et non pas carburant,donc pas soumise à la TIPP.
Rien n'est moins sûr que l'incertain.

Avatar du membre
AJMA11
1000+ msg
1000+ msg
Messages : 1848
Enregistré le : jeu. 21 nov. 2013, 15:22
type de landcruiser : BJ 40 1976
ville : Carcassonne
pays : france
mon job : retraité

Messagepar AJMA11 » jeu. 06 févr. 2020, 09:12

c'est aussi ce que j'ai lu, reste à savoir ce qu'en dira la maréchaussée si ça sent trop la friture (au mieux des heures perdues à prouver que c'est légal...)
ceci dit le B30 (bien que non diffusé) est déjà bien un carburant "officiel" et légal contenant 30% d'huile...

Avatar du membre
jean-jerome
Modérateur
Modérateur
Messages : 2302
Enregistré le : lun. 23 déc. 2013, 21:34
type de landcruiser : BJ 43 X 2 et HJ45pu
ville : Saint-Chamas
pays : france
mon job : Agriculteur

Messagepar jean-jerome » jeu. 06 févr. 2020, 10:03

AJMA11 a écrit :non, ça ne concerne pas le gasole,
mon BJ est lui aussi resté immobilisé 5 ans, réservoir même pas plein, il a redémarré au 1/4 de tour une fois les batteries chargées remises en place...
ceci dit, essence ou gasole, pour une sortie de grange après une ou plusieurs décennies d'immobilisation, il vaut tout de même mieux vidanger et nettoyer le réservoir, les filtres, changer les durites et refaire un plein frais avant de redémarrer...

Le gasoil comme "l'essence" subit des dégradations et altérations (bactéries) qui forment des "boues' dans les réservoirs et tuyauteries.
Un Toy un jour, Toyotiste toujours
Chi va piano va sano è chi va sano va lontano è chi va lontano a uno BJ#4

Avatar du membre
AJMA11
1000+ msg
1000+ msg
Messages : 1848
Enregistré le : jeu. 21 nov. 2013, 15:22
type de landcruiser : BJ 40 1976
ville : Carcassonne
pays : france
mon job : retraité

Messagepar AJMA11 » jeu. 06 févr. 2020, 14:36

je suis d'accord, mais au gasole il faut plusieurs années alors que le SP en raison de sa composition et de la présence plus ou moins importante d'éthanol (donc d'eau), se dégrade en quelques mois voire quelques semaines, surtout s'il est en contact avec du métal non protégé...

après 5 ans je n'ai pas constaté de dégradation particulière du gasole resté dans mon réservoir, par contre au bout de 10 ans et plus si (vieux fonds de gasole restés dans des jerrycans), l'odeur est caractéristique, on ne peut pas s'y tromper

une petite expérience amusante pour bien se rendre compte des "particularités" du SP, essayer de dégraisser une pièce en acier avec du E85...
déjà ça dégraisse très mal et pire le lendemain la pièce est couverte de traces de rouille (superficielle, mais de quoi s'inquiéter quand ça reste plusieurs semaines au contact de l'acier). Conclusion, plus il y a d'éthanol dans le carburant plus il est nocif pour les mécaniques...

Avatar du membre
Bastoun le sudiste
1000+ msg
1000+ msg
Messages : 1206
Enregistré le : jeu. 02 mars 2017, 23:28
type de landcruiser : BJ 43
ville : Abriès
pays : france
mon job : A mon compte
Localisation : Abriès - Reims

Messagepar Bastoun le sudiste » jeu. 06 févr. 2020, 15:16

L'alcool c'est mauvais...
:rofl:

Avatar du membre
AJMA11
1000+ msg
1000+ msg
Messages : 1848
Enregistré le : jeu. 21 nov. 2013, 15:22
type de landcruiser : BJ 40 1976
ville : Carcassonne
pays : france
mon job : retraité

Messagepar AJMA11 » jeu. 06 févr. 2020, 18:09

:shock: surtout n'essaies pas avec du bio-éthanol :fubar: ... c'est l'hôpital direct... :sm1: ou pire... :tmi: :lol:


Retourner vers « LA TAVERNE DU SERIE-4 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités