Présentation de Chassalapproche.

!!!!! OBLIGATOIRE !!!!! pour les nouveaux du forum et du club,
présentez vous ici :)
Effacement automatique des présentations 8 mois après le dernier message.
Règles du forum
!!!!! OBLIGATOIRE !!!!! pour les nouveaux du forum et du club,
présentez vous ici :)
Effacement automatique des présentations 30 jours après le dernier message.
Chassalapproche
 
 
Messages : 4
Enregistré le : sam. 28 avr. 2018, 05:35
type de landcruiser : BJ 40
ville : Montbrison
pays : france
mon job : non renseigné

Présentation de Chassalapproche.

Messagepar Chassalapproche » mer. 20 févr. 2019, 07:48

Bonjour à tous.
Ancien propriétaire d'un Isuzu D'max, je souhaite reprendre un 4x4 et bien sûr la serie des BJ est celle qui me vient en premier à l'esprit.
Je souhaite tout d'abord avoir un maximum de renseignements concernant les différentes séries pour faire mon choix qui me mènera vers mon futur destrier.
Je vous lis, je vous suis, et jengrenge toutes vos infos qui me seront fort utiles .
Merci d'avance de votre accueil et au plaisir d'une éventuelle rencontre.
Au fait j'habite à Montbrison dans la Loire depuis peu et suis originaire du Vaucluse.
A bientôt.
François

Avatar du membre
BJ45de84
Bureau du club
Bureau du club
Messages : 3025
Enregistré le : lun. 12 juin 2006, 08:38
type de landcruiser : BJ 45 1984
ville : Fontenois les Montbozon
pays : France
mon job : Retraité
Localisation : Haute-Saône

Messagepar BJ45de84 » mer. 20 févr. 2019, 11:02

Bienvenue.

Un peu de lecture pour orienter ta recherche





Acheter un Série-4 V.04 février 2019


Les indestructibles Land Cruiser Série-4 construits au Japon de 1960 à 1984 sont à l’origine de la réputation de robustesse des produits Toyota. Construits à un million et demi d’exemplaires, ils font partie des engins légendaires qui ont marqué l’histoire de l’automobile mondiale. Utilitaires inusables sur tous les continents, ils ont aussi connu la gloire sportive des raids africains. Ajoutez une irrésistible allure de petit camion et vous avez réuni les ingrédients pour en faire un véhicule mythique, sympathique et recherché qui permet de rouler tous les jours et sans soucis avec une voiture de collection.

En tout-terrain, il est aujourd’hui handicapé par ses lames qui limitent les croisements de ponts mais il est sécurisant à piloter pour un débutant. Il est possible d’en moderniser le comportement avec de nombreux accessoires qui améliorent sensiblement ses performances sur route avec un turbo ou en tout-terrain avec des blocages de différentiel. Comme tout véhicule ancien, il demande une attention régulière pour corriger les défaillances normales sur un véhicule âgé. Mais il est très rare de rester en panne au bord de la route. Un propriétaire attentif détectera facilement les premiers signes de fatigue bien avant la casse et il vous ramènera toujours à bon port ce qui vous laissera le temps de planifier tranquillement la réparation. Tout est démontable et réparable avec un outillage élémentaire, par contre la dépose du moteur et des boîtes demande des moyens de levage sérieux.

On trouve encore de nombreuses pièces mécaniques d’origine dans le réseau Toyota. Et il y a aussi des pièces adaptables pour un coût raisonnable. Vu le nombre
de véhicules encore en service dans le monde elles seront vraisemblablement disponibles de nombreuses années.

La codification.
Elle est composée de 2 lettres et 2 chiffres, exemple B J 4 0

1ère lettre : type de moteur
B : moteurs 4 cylindres diesel
F : moteurs 6 cylindres essence
H : moteur 6 cylindres Diesel

2ème lettre : gamme
J : tout-terrain "Land Cruiser"

1er chiffre : Série
4 : Série-4 dans la gamme « Land Cruiser » fabriquée de 1960 à 1984

2ème chiffre : modèle
0 : châssis court 60 à 84 _ moteur B, F, 2F
1 : châssis court 79 à 82 _ moteur 2B, non importé en Europe
2 : châssis court 81 à 84 _ moteur 3B
3 : châssis moyen 76 à 80 _ moteur B
4 : châssis moyen 79 à 82 _ moteur 2B, non importé en Europe
5 : châssis long 60 à 84 _ moteurs F, 2F, H, 3B
6 : châssis moyen 80 à 84 _ moteur 3B
7 : châssis long 80 à 84 _ moteur 2H, non importé en Europe

Les moteurs
Moteurs 4 cylindres diesel
B : 2977cc _ 80 Cv _ de 1974 à 1980
2B : 3200cc _ 85 Cv _ de 1979 à 1982
3B : 3432cc _ 90 Cv _ de 1981 à 1984

Moteurs 6 cylindres essence
F : 3878cc _ 105 Cv _ de 1960 à 1974
2F : 4230cc _ 135 Cv _ de 1975 à 1986

Moteurs 6 cylindres diesel
H : 3576cc _ 95 Cv _ de 1972 à 1980
2H : 3980cc _ 105 Cv _ de 1981 à 1985

1973 : FJ 40, FJ45 pick up, HJ45 pick up
1974 : BJ 40
1976 : BJ 43
1980 : HJ 45 fourgon
1981 : BJ42, BJ46, BJ45 fourgon et pick up. Nouvelle calandre carrée, moteurs 3B et freins à disques (les BJ 45 conservent les tambours).
1983 : direction assistée, 5 vitesses (BJ42 et 43), freins à disques(BJ45)
1984 : en Octobre fin de la production au Japon
1985 : fin des immatriculations en France.

On estime à plus de 10 000 le nombre de Série-4 importés en France. On trouve aussi des véhicules importés d’autres pays à titre individuel. Ils sont légèrement différents. Portes arrières ambulances à la place du portillon en 3 parties, absence de direction assistée sur les dernières versions, circuits électrique 12v. Encore plus rares, les BJ42 LX à la finition plus luxueuse.

NB : les 43 et 46 étaient vendu bâchés. Les hard-tops proposés par différents accessoiristes peuvent être de qualités très variables.

Performances et consommation.
diesel : 120 à 130 km/h (4 ou 5 vitesses) pour 10 à 15 l./100 km selon le modèle et l’utilisation. Le moteur B est plus nerveux. Le 3B et le H sont semblables : plus puissants et développant plus de couple à bas régime.

essence : environ 140 km/h pour 15 à 30 l./100 km.

Accélérations : 0 à 100 km/h et consommation l./100 km.
BJ40 : 29,9 s _ 13 ,0
BJ42 : 24,4 s _ 13,7
FJ40 : 18,7 s _ 18,6


Comment acheter ?

Parmi les différentes versions, les modèles 83 et 84 sont les plus recherchés pour les freins à disques et surtout la direction assistée qui modernisent le comportement du véhicule. Sur route, la tenue de cap est très sensiblement améliorée et en tout terrain on ne craint plus les retours de volant redoutables. La cinquième vitesse « économique » ne fait gagner qu’une poignée de km/h et ne concerne que les gros rouleurs soucieux d’économiser de 5 à 10 % de carburant. Vous aurez beaucoup de mal à trouver un modèle d’origine, alors méfiez vous des modifications artisanales. Assurez vous qu’elles ont été réalisées dans les règles de l’art : montage propre, largement dimensionné et s’intégrant harmonieusement pour le plaisir des yeux et ménager la susceptibilité du contrôleur technique.

Autant que possible prenez rendez-vous de manière à essayer le véhicule avec le moteur froid. Vérifiez que le N° de série correspond avec la carte grise. Demandez le dernier contrôle technique, les factures d’entretien et des travaux effectués. Les pièces d’origine Toyota sont une garantie de fiabilité alors que la qualité des pièces adaptables est très variable. Il faut savoir que la maintenance d’un Série-4 coûte cher, de l’ordre de 0,1 euro/km et qu’elle est souvent négligée, ce qui pourra entraîner de gros frais sur les véhicules avec un fort kilométrage. En cas de doute, 10 000 km/an semble une estimation réaliste.

Si la réputation de robustesse exceptionnelle des Série-4 est justifiée, ils ont quelques faiblesses qu’il faut connaître. C’est facile à vérifier car, avec leur conception simple, tout est aisément visible ou accessible.

Carrosserie.
C’est le principal défaut car la tôle employée à l’époque était de médiocre qualité et non traitée contre la corrosion. Quelques pliures ou recoins mal placés retiennent facilement la boue, ou pire encore la saumure dans les régions enneigées ou en bord de mer et les conséquences sont désastreuses. Heureusement, les formes simples sont faciles à reproduire par un carrossier, un chaudronnier ou même un bricoleur persévérant. Dans les cas désespérés, des pièces en acier, aluminium ou polyester de qualité sont disponibles pour reconstruire toute la carrosserie. Les réparations partielles à base de polyester ou même de tôle rapportés redonnent un bel aspect, mais la rouille réapparaîtra inévitablement aux soudures quelques années plus tard. Les dégâts causés par la rouille sont très visibles sur les pièces suivantes :
_ partie basse de la calandre
_ ailes avant, bordure et support de clignotant
_ bas de la baie de pare brise
_ bas des portes avant (vérifier que les fentes d’écoulements d’eau sont débouchées)
_ plancher conducteur et passager
_ ailes arrière au dessus des passages de roue
_ traverse arrière
_ portes arrières
_ gouttières de toit pour les modèles avec hard top.

Vérifier :
_ le bon fonctionnement des portes et notamment les charnières, les mécanismes et les joints,
_ le fonctionnement des lèves vitres, la fixation et le jeu dans le support de roue de secours

Mécanique.
C’est une mécanique robuste et rustique de type poids lourd. Elle est réparable indéfiniment si l’entretien a été bien fait, ce qui n’est pas toujours le cas. Pour en juger commencez par vérifier :
_graisseurs et soufflets de rotules en état avec des traces de graisse propre (donc récente)
_étanchéité des bols avant
_la propreté des supports et des cosses de batteries
_les niveaux d’huile, d’eau, de frein, lave glace, la tension des courroies, l’état des durites, du filtre à air
_les fuites éventuelles.

Châssis.
A vide, les jumelles de suspension doivent être inclinées à moins de 45° ; les lames doivent s’écarter régulièrement les unes des autres. Les pneus tes doivent être usés régulièrement.

Couchez vous pour vérifier :
_ le châssis propre y compris a l’intérieur des longeron avec leurs trous de vidanges débouchés
_ pas de chocs importants sur les barres de direction, boules de ponts, traverses, carters
_ pas de lames cassées, manquantes ou amincies par l’usure.
_ pas de jeu dans les croisillons et les ponts (1/8 de tour maxi)
_ pas de fuite importante au niveau des spis de pont et de boîte, du moteur, de la transmission, des amortisseurs, des tambours de freins. A noter qu’avec le temps, il est difficile de garder longtemps les bols avants étanche…
_ démontez le bouchon de remplissage de la boîte transfert et vérifiez le niveau d’huile. S’il est bas, vérifiez que l’huile n’a pas fuit vers la boîte de vitesse dont le remplissage ne doit pas déborder quand on ouvre le bouchon. Sinon, dépose de la boîte transfert pour remplacer le spi.

Avec un gros tournevis cherchez la corrosion :
_ sur la moitié arrière du châssis qui peut être complètement pourri, notamment au niveau des axes fixes des lames. Dans ce cas la réparation est possible mais doit être très discrète sinon elle sera refusée au contrôle technique.
_ la traverse et les feux arrières, la réserve de vide sous le plancher avant, la traverse de palan de roue de secours des 45.

Sortez le cric qui doit être complet et soulever les roues pour vérifier qu’elles tournent librement et sans bruit anormal de transmission.
_ pivots avant : secouer avec une main en haut, l’autre en bas, il ne doit pas y avoir de jeu
_ roues arrières : un jeu transversal de quelques 1/10 mm est normal dans le pont semi-flottant.

Au volant.
Vérifier :
_ le tableau de bord est d’origine, complet, toutes les commandes fonctionnent
_ le jeu de la direction est inférieur à 50 mm mesuré à l’extérieur du volant
_ les sièges sont en état, ils coulissent librement, les ceintures fonctionnent
_ les tapis, les soufflets de leviers et les caoutchouc de pédales sont en bon état
_ les accessoires tels que radio, CB sont alimentés par un dévolteur 24-12V et un fusible

En route.
Le démarreur et le préchauffage sont très puissants et le moteur doit démarrer franchement. L‘éventuelle fumée bleue doit disparaître rapidement. Prenez la route en écoutant les éventuels ronronnements anormaux de la boîte ou des ponts, les passages de vitesses doivent être faciles et précis. Si les vitesses sont dures mais passent mieux en tirant le levier vers le haut, il suffira de remplacer la bague de rotule de levier de vitesse. Sinon les synchros seront à changer …et ils sont chers.

Accélérer et relâcher l’accélérateur brutalement pour tester le jeu de la transmission. Sur un grand parking goudronné, enclenchez les moyeux avant, passer en 4x4 longue et faites des huits au ralenti. Avancez puis reculez lentement en braquant à fond d’un côté puis de l’autre. Recommencez en 4x4 courte, vous ne devez ressentir aucun craquement ni à coup autre que le ripage des pneus.

Repassez en 4x2 longue, les commandes sont précises et doivent passer sans effort. Il est quelquefois nécessaire de désengager le levier de transfert en accélérant ou décélérant légèrement en roulant. Sinon, les leviers sont grippés ou plus grave, il y a de l’usure dans la boîte transfert et il faudra prévoir un kit de réparation. Sur une route plate et horizontale vérifiez qu’il ne tire pas de côté, vérifiez que la direction ne vibre pas à certaines vitesses (le plus souvent vers 70 km/h).

Testez les freins, les disques ne doivent pas déporter de côté. Les tambours sont aussi puissants que les disques mais moins stables… surtout quand on a roulé dans l’eau. Ils demandent aussi plus d’entretien.

Avant d’arrêter le moteur, levez le capot
_ le reniflard qui sort à droite du moteur ne doit pas souffler fort et surtout ne pas cracher d’huile sur les tôles de protections.
_ dévisser le bouchon de remplissage d’huile et vérifier l’absence de mayonnaise
_ les durites ne sont pas dures sinon fuites de compressions ou bouchon de radiateur défaillant.

Un kilométrage de 200 000 à 300 000 km est à considérer comme normal et bien entretenu il pourra en faire encore autant. A 250 000 km, il est prudent de remplacer systématiquement l’arbre et les roulements à aiguilles du pignon intermédiaire de transfert.

Le prix
_ non roulant, sans contrôle technique ou avec de gros travaux : 1 000 à 2 000 €.

_ roulant, en mauvais état carrosserie avec des travaux urgents : 2 000 à 5 000 €.

_ en état moyen, mécanique correcte et carrosserie réparée mais propre. C’est le cas le plus délicat, car il est difficile de juger de l’état réel de la carrosserie où la rouille peut réapparaître très vite sous une belle peinture : de 5000 € à 10 000 €.

_ en bon état, carrosserie arrière totalement refaite avec de la tôle neuve, châssis traité et repeint, historique connu avec le carnet d’entretien complet, les factures avec pièces d’origine Toyota, un dossier de restauration et tous les tests ci-dessus satisfaisants, le coût de la restauration est de l’ordre de 10 000 à 20 000 € pour un véhicule proche de l’aspect origine.

_ restauré par un professionnel dans les règles de l’art et avec de la pièce d’origine, c’est encore plus cher.
Modifié en dernier par BJ45de84 le lun. 25 févr. 2019, 10:01, modifié 5 fois.
Bernard
BJ 45 de 1984, dernière version avec BV4, disques, DA, 406 000 km. Propriétaire depuis 1986.
Rénové en 2002 : caisse arrière électro-zinguée 15/10, toit relevable alu.
Suspension +5, turbo, BV5, Powertrax arrière, réservoirs 150 l, compresseur d'air Sanden.

Avatar du membre
nbcnb
500+ msg
500+ msg
Messages : 736
Enregistré le : lun. 07 févr. 2005, 11:35
type de landcruiser : BJ45 BJ46
ville : Castelnaudary
pays : france
mon job : non renseigné
Localisation : 11

Messagepar nbcnb » mer. 20 févr. 2019, 13:40

ça c'est de l'explication detaillée !!!
Chapeau Bernard
Toyota BJ45 PU - 1983
Toyota BJ46 - 1984
Toyota HZJ74 - 2001
Toyota HDJ80-24s - 1995 -
Toyota HDJ100 - BA5 Adonis - 2004
Toyota HJ61 - 1989
Toyota HJ457 - 1975

Avatar du membre
William_
Membre du club
Membre du club
Messages : 2185
Enregistré le : ven. 20 févr. 2015, 01:44
type de landcruiser : BJ 46
ville : ROANNE
pays : france

Messagepar William_ » mer. 20 févr. 2019, 16:40

Salut voisin proche, je suis de Roanne et bienvenue à toi.

Chassalapproche
 
 
Messages : 4
Enregistré le : sam. 28 avr. 2018, 05:35
type de landcruiser : BJ 40
ville : Montbrison
pays : france
mon job : non renseigné

Messagepar Chassalapproche » mer. 20 févr. 2019, 22:31

:shock: waouuuu j'ai mis 3 heures à tout lire sur mon portable car l'écran est trop petit.
En effet ça c'est de la description on ne peut plus détaillée :sm3:
Merci à toi.

Chassalapproche
 
 
Messages : 4
Enregistré le : sam. 28 avr. 2018, 05:35
type de landcruiser : BJ 40
ville : Montbrison
pays : france
mon job : non renseigné

Messagepar Chassalapproche » mer. 20 févr. 2019, 22:34

William_ a écrit :Salut voisin proche, je suis de Roanne et bienvenue à toi.

Merci à toi
Je n'ai pas encore eu l'occasion d'aller sur Roanne mais un de ces jours il me faudra y faire un tour.
Au plaisir d'une rencontre...

Avatar du membre
jean-jerome
Modérateur
Modérateur
Messages : 1815
Enregistré le : lun. 23 déc. 2013, 21:34
type de landcruiser : BJ 43 X 2 et HJ45pu
ville : Saint-Chamas
pays : france
mon job : Agriculteur

Messagepar jean-jerome » jeu. 21 févr. 2019, 08:08

Salut et bienvenue ici ami 4x4eux.
Un Toy un jour, Toyotiste toujours
Chi va piano va sano è chi va sano va lontano è chi va lontano a uno BJ#4

bj42
1000+ msg
1000+ msg
Messages : 1253
Enregistré le : ven. 09 déc. 2011, 11:42
type de landcruiser : BJ 42
ville : saint pierre
pays : reunion
mon job : non renseigné

Messagepar bj42 » jeu. 21 févr. 2019, 12:55

Salut
Perso je te conseillerais d en essayer un dabord..
E
Ici on comapre souvent les bj a des tracteurs...les ricains appellent ça des trucks...c est un vehicule assez caracteriel!!

henri
200+ msg
200+ msg
Messages : 420
Enregistré le : mar. 12 nov. 2013, 07:13
type de landcruiser : BJ46 1982,HJ45 1980
ville : Gezier
pays : france
mon job : retraité

Messagepar henri » jeu. 21 févr. 2019, 15:48

Bienvenue.
Rien n'est moins sûr que l'incertain.

Avatar du membre
bj4243
100+ msg
100+ msg
Messages : 133
Enregistré le : dim. 11 févr. 2018, 19:07
type de landcruiser : BJ 42 et BJ 43
ville : saint brieuc
pays : BRETAGNE
référent local du club : non
mon job : Chercheur a pole
Localisation : Departement 22

Messagepar bj4243 » dim. 24 févr. 2019, 13:52

Welcome from britany :)

Avatar du membre
jolivot
Bureau du club
Bureau du club
Messages : 666
Enregistré le : dim. 28 août 2011, 15:43
type de landcruiser : BJ 40
ville : gargas
pays : france
référent local du club : non
mon job : retraité de l'éducation nationale

Messagepar jolivot » lun. 25 févr. 2019, 15:18

Bienvenue ici,
Chassalapproche, après Flocarpiste... Vous faites fort sur les pseudo.
A quand Béjinature et Traditiontoy? :sm2:
alain


Retourner vers « PRESENTATION DES NOUVEAUX ARRIVANTS ! »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité