utilisation des 4 roues motrices sur route

postez ce que vous voulez ici, vos reportages photos, vos questions mecaniques...
OGE_MIKAEL
50+ msg
50+ msg
Messages : 52
Enregistré le : sam. 29 nov. 2014, 09:33
type de landcruiser : BJ 42 de 1983
ville : la Crau
pays : france

utilisation des 4 roues motrices sur route

Messagepar OGE_MIKAEL » mer. 15 mars 2017, 21:33

bonsoir, une petite question concernant l'utilisation des 4 roues motrices sur route.

la semaine dernière j'ai livré du bois 1,5 tonne environ plusieurs fois. en partant de chez moi j'ai une petite montée assez pentue en goudron. j'ai donc craboté le pont avant en vitesse longue juste pour sortir de chez moi (deux petit virages à 90 degrés sur une trentaine de mètres ).
je me demande si le fait d'utiliser les 4 roues motrices sur groudron est indemne pour les engrenages du pont ?
j'ai envie de dire que non mais je préfère vous demander ce que vous en pensez.

deuxième question. je me suis apercut que ma roue arrière droite dépassait très légèrement de mon aile arrière alors que l'autre est en retrais.
aux vues des lames je pense qu'elles ont tout simplement glissées vers la droite car plus retenues par leur brides plutôt laches (je les aient huilées pour la première fois depuis au moins 10/15 ans) et je leur aient mis 2500 kms en une semaine dont une partie chargées avec une remorque de 1500 kgs.
j'ai commandé un kit ome médium car je me suis fait quelques frayeurs sur autoroute car le bj à chassé à deux reprises sur les route glissantes de l'alsace pluvieuse (sans la remorque bien heureusement pour moi).
les brides qui relient les paquets de lames au pont de semblent pas avoir bougées mais effectivement sur le paquet de lames de droite, vue de l'arrière, les lames ont bel et bien glissées vers la droite en plus des silent block bien écrasés. deplus mon essieu arrière arrive de temps en temps en butée.
en fait c'est plus pour vous racconter ma mésaventure car ayant acheté un bj 42 avec 140 000 kms au compteur, pensez vous que le tassement due aux années soit le seul responsable du tassement de mes lammes ou m'aurait 'on mentit et le bj aurait 'il vu bien plus de kms que ceux annoncés (les lammes du 42 étant plus fines que celles du 40 si je ne dis pas de bétises, elles sont certainement plus sensibles au tassement ??)

Avatar du membre
la bidouille
2000+ msg
2000+ msg
Messages : 2414
Enregistré le : dim. 16 janv. 2005, 14:43
type de landcruiser : Def 110 Td5 SW
ville : Franvillers
pays : france
référent local du club : non
mon job : Resp. Maintenance
Localisation : 80 ou 974

Messagepar la bidouille » mer. 15 mars 2017, 21:48

Bonsoir,
Ton cas d'utilisation 4RM est l'exemple type de ce qui faut éviter de faire avec engin sans différentiel central.
le crabotage du pont avant est à utiliser quand l'adhérence est faible afin de permettre aux roues d'avoir un glissement (différence de vitesse avt/arr)
En virage les roues ne tournent pas à la même vitesse, (différence de rayon de virage pour chaque roue) si les roues n'ont pas de glissement la contrainte mécanique se répercute dans les organes de la transmission conduisant parfois à la casse
Josselin
Vendu le 42
Vendu le Discovery Td5
Def 110 Td5 SW

Avatar du membre
BJ45de84
Bureau du club
Bureau du club
Messages : 2444
Enregistré le : lun. 12 juin 2006, 08:38
type de landcruiser : BJ 45 1984
ville : Fontenois les Montbozon
pays : France
mon job : Retraité
Localisation : Haute-Saône

Messagepar BJ45de84 » mer. 15 mars 2017, 22:10

Si tu as des moyeux roue-libre, tu peux utiliser la position L4 avec les moyeux débrayés sur le goudron, seul le pont arrière est moteur.

Les lames sont positionnées sur les ponts par des "étoquiaux". Des pièces cylindriques qui traversent et maintiennent le paquet de lame en son centre. Et qui sont positionnées dans un alésage du support de lame.

Si les lames bougent, l'étoquiau est absent, cassé, usé ou l'alésage ovalisé.
Bernard
BJ 45 de 1984, dernière version avec BV4, disques, DA, 330 000 km. Propriétaire depuis 1986.
Renové en 2002 : caisse arrière électro-zinguée 15/10, toit relevable alu.
Suspension Ironman, turbo, BV5, Powertrax arrière, réservoirs 150 l, compresseur d'air Sanden.

Avatar du membre
AJMA11
500+ msg
500+ msg
Messages : 827
Enregistré le : jeu. 21 nov. 2013, 15:22
type de landcruiser : BJ 40 1976
ville : Carcassonne
pays : france
mon job : retraité

Messagepar AJMA11 » jeu. 16 mars 2017, 08:55

pour les lames, j'ajouterai que leur affaissement dépend de l'utilisation qui a été faite...
j'ai changé les miennes autour de 150.000 km mais pour une utilisation essentiellement sur piste (Afrique) le plus souvent à pleine (sur)charge...

le glissement des paquets de lames par rapport à l'essieu sont dues à l'étoquiau comme l'a expliqué BJ45de84 surtout si les étriers de fixation du pont sont +/- desserrés (il arrive que le pont glisse longitudinalement d'un seul côté plutôt que latéralement et l'essieu n'étant plus aligné, la voiture marche alors "en crabe"),
le glissement des lames les unes sur les autres (déformation du paquet de lames) provient plutôt des brides déformées et/ou desserrées , la déformation des jumelles et l'usure importante des silent blocs peuvent aussi jouer...

pour l'utilisation des 4 roues motrices sur sol très adhérent et sec, la bidouille t'a donné l'essentiel de la réponse, faute de différentiel central, c'est la boite transfert qui va encaisser et accumuler la différence des forces entre l'essieu avant et arrière, le risque est réduit ou nul sur route mouillée et à vitesse modérée ou sur piste même sèche...
toutefois, bien que ce soit à éviter, si tu ne fais que quelques dizaines de m en ligne droite en 4x4 à très basse vitesse, même sur sol très adhérent et sec, ta BT ne risque pas grand chose...

OGE_MIKAEL
50+ msg
50+ msg
Messages : 52
Enregistré le : sam. 29 nov. 2014, 09:33
type de landcruiser : BJ 42 de 1983
ville : la Crau
pays : france

Messagepar OGE_MIKAEL » ven. 17 mars 2017, 20:15

bonsoir, je vous remercie pour vos conseils je pensais que c'était possible. en fait c'est comme si j'avais un blocage de différentiel. J'ai eu le doute lorsque j'ai senti un effet ressort dans le volant (parceque j'ai tourné quand même ...)
ce qui est sur c'est que je ne le ferais plus. je vous remercie pour vos conseils avertis.
je n'ai pas de problèmes particuliers provenant de ma transmission. en sortie de boite de transfert j'ai moins de 1/16 ème de tour de jeu au niveau de l'arbre de transmission arrière (je ne sais plus à quel endroit j'avais lu que c'était acceptable. peut être dans la rubrique acheter un bj) il n'est jamais trop tard. je suis un peu amer quand même. quand j'aurais le temps je compte bien me lancer dans la remise en état des deux boites BV et BT. à cet occasion je ne manquerai très certainement pas de vous solliciter pour des conseils.

Avatar du membre
BJ45de84
Bureau du club
Bureau du club
Messages : 2444
Enregistré le : lun. 12 juin 2006, 08:38
type de landcruiser : BJ 45 1984
ville : Fontenois les Montbozon
pays : France
mon job : Retraité
Localisation : Haute-Saône

Messagepar BJ45de84 » ven. 17 mars 2017, 21:20

D'après certains spécialistes, le jeu acceptable peut atteindre 1/4 de tour sur l'arbre de transmission.
Bernard
BJ 45 de 1984, dernière version avec BV4, disques, DA, 330 000 km. Propriétaire depuis 1986.
Renové en 2002 : caisse arrière électro-zinguée 15/10, toit relevable alu.
Suspension Ironman, turbo, BV5, Powertrax arrière, réservoirs 150 l, compresseur d'air Sanden.


Retourner vers « MECANIQUE »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités